10 points clés de l’étude annuelle auprès des décideurs marketing en BtoB

Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Bilan 2017 et priorités 2018 pour les investissements marketing

Adelanto_marketing 431 décideurs marketing ont répondu à nos questions sur les priorités et investissements marketing en BtoB en 2018. Entre marketing offline et marketing digital, retour sur investissement et difficultés rencontrées, nous avons compilé les réponses pour vous fournir les grandes tendances qui se dessinent pour l’année à venir.

Cliquez ici pour télécharger les résultats

S’il y a dix choses à retenir de notre étude, ce sont les suivantes :

  1. Les décideurs BtoB ciblent en priorité les grands comptes (pour 61 % d’entre eux) avec leurs actions marketing, mais aussi les PME, PMI pour 50 %.
  2. Pour 2018, 28 % des décideurs prévoient une augmentation de leurs budgets marketing, même si la tendance est à la stabilité.
  3. Parmi les médias offlines, aucun média classique n’est prévu en croissance, sauf la création de contenu qui va connaitre une hausse dans les priorités des décideurs marketing pour 64 %. Utilisé par 56 % des répondants, le télémarketing, bénéficiera également d’une hausse prévue des investissements pour 30 % d’entre eux.
  4. Respectivement, 97 % et 96 % des décideurs utilisent l’emailing et les réseaux sociaux parmi leurs médias digitaux. Ici, tous les budgets prévus sont en hausse pour 2018. 81 % prévoient d’investir davantage sur leurs réseaux sociaux et 57 % sur les webinaires, 51 % dans Adwords et le programmatique et 47 % vont accroitre leurs budgets pour les opérations d’emailing.
  5. Les sites Web, l’événementiel et l’emailing sont les 3 meilleurs élèves du retour sur investissement pour les activités BtoB en 2017, ce qui est évidemment une information cruciale.
  6. En effet, 75 % des décideurs marketing considèrent que l’emailing garde une place importante ou très importante dans leurs stratégies marketing.
  7. Cela étant, les 3 difficultés principales auxquelles ils peuvent se heurter lors de leurs campagnes emailing sont : les faibles taux d’ouverture, le manque de ressources internes disponibles et le manque de données et de nouveaux fichiers.
  8. 83 % des décideurs marketing ne sont pas, peu ou moyennement satisfaits de la qualité actuelle de leurs bases de données. Il semblerait donc qu’il y ait matière à travailler ici.
  9. Les 3 principales difficultés concernant les BDD sont le manque de qualification des informations, des données trop souvent obsolètes et la sur-sollicitation des contacts de leurs bases.
  10. Même si 75 % des décideurs ont conscience que le RGPD 2018 s’applique bien à leurs activités BtoB, 44 % n’ont pris aucune mesure en fonction de ce règlement à fin 2017. Seulement 35 % pensent que cela n’aura pas d’impact sur leur prospection, pour les 65 % restant, cela agira sur le nombre de contacts disponibles et pénalisera leurs efforts de prospection.
Cliquez ici pour télécharger les résultats
Le marketing digital et plus particulièrement l’emailing restent au cœur des préoccupations des décideurs marketing. Ce support a beau être bien classé en termes de retour sur investissement, si les bases de données clients pouvaient être nettoyées et optimisées, en prenant en compte le RGPD, il y a de bonnes raisons de croire que l’emailing serait un vecteur bien plus efficace.
« »